Le mort-vivant dans la littérature fantastique

Le thème du mort-vivant cannibale et anthropophage, un mythe assez universel.

A peu près toutes les cultures du monde ont des légendes et des croyances comme quoi les morts peuvent sortir de leurs tombes pour dévorer les vivants. Par exemple les légendes Orientales nous font part des "goules" qui sont des cadavres nécrophages se levant pour manger d'autres morts ou encore les légendes Japonaises nous parlent des "gakki" qui sont des morts effrayants à l'apparence famélique, torturés par la faim, qui dévorent vivants et morts...

En Europe l'origine de la légende peut être considérée comme Biblique: L'apocalypse ne nous dit-elle pas que "Les Morts se lèveront de leurs tombes" (Isaïe 26-19). Evidemment, l'apocalypse n'en dit pas plus, mais comme la chose est un des "sept fléaux" on peut raisonnablement penser que les morts en question ne seront pas amicaux !! Peut-être influencées par cette origine biblique, les anciennes légendes Européennes parlaient donc parfois de la fâcheuse habitude qu'avaient certains morts de se lever de leurs tombes pour aller dévorer les vivants. Mais ils ne portaient pas encore le nom "zombie". .Par exemple les "Orcneas" de la tradition folklorique Germanique et anglo-saxonnes (que l'on retrouve notamment dans la légende de Béowulf, écrite au 7ème siècle) sont des "morts qui marchent", de grands cadavres décomposés aux ordres du monstre Grendel, qui dévorent les vivants. Ce mot a influencé Tolkien pour la création de ses "orcs" mais au départ, les Orcneas n'avaient rien à voir avec ces derniers et étaient trés comparables à des zombies. Les légendes nordiques, elles, parlent des Draugr, des corps de morts revenant à la vie et attaquant les vivants. Sinon, plus généralement, on nommait les zombies "revenants". 

Mort Vivant

De nos jours, ce terme désigne plutôt un fantôme, un esprit desincarné, mais au Moyen-Age le terme désignait plutôt un mort revenant physiquement s'en prendre au vivant après s'être relevé de sa tombe. C'est dans cette conception précise de mort se levant de sa tombe qu'ils sont mentionnés au Moyen-Age, notamment dans les écrits de William de Newburgh au douzième siècle. Bien des années plus tard, en Haïti, les descendants d'esclaves Africains importèrent dans les Antilles les croyances, mythes, et rites magiques de leur Afrique natale: le VAUDOU. Il se répandit dans toute les Antilles, et même en Amérique du Sud sous le nom de Santéria. Dans cette religion, les sorciers sont censés être capables de ramener des morts à la vie, et de les garder sous leur pouvoir et leur volonté. Les "morts vivants" de la religion Vaudou portaient le nom de "Zombies".

Fort de cette présence dans la bible, puis les légendes anciennes, puis de ce renouveau grâce à un nom précis hérité du vaudou, la figure du "Mort-vivant décomposé se levant de sa tombe pour dévorer les vivants" n'a cessé depuis de devenir de plus en plus populaire dans les œuvres et les mondes fantastiques. Ils sont très présents dans la littérature et le cinéma fantastique, surtout d'horreur, ce qui est normal vu leur apparence...

Dans le contexte bestiaire légendaire moyenâgeux il faut savoir que, étant donné que les vraies légendes anciennes faisaient parfois allusions à des morts animés comme les "orcneas" ou les "draugrs" ou les "revenants" les mondes fantastiques d'heroic fantasy et de jeux de rôle se sont empressé d'intégrer dans leurs bestiaire ce monstre mort vivant, en lui affiliant le nom de "zombie", étant donné la popularité de ce nom. Ils n'ont plus aucune intelligence humaine, plus aucune volonté propre, et ne doivent de bouger qu'à la vie magique qui les anime...La seule chose qui leur reste est une faim dévorante et un instinct cannibale qui les pousse à vouloir se repaître de la chair des êtres humains. Dans certaines histoires c'est plus particulièrement le cerveau des êtres humains que les zombies veulent dévorer. Dans certaines histoires, également, la simple morsure d'un zombie vous transformera également en zombie. Les zombies ne savent généralement pas parler, se contentant de pousser des hurlements lugubres. Ils sont très lents mais sont redoutables parce qu'ils attaquent en masse, et que, étant morts, on ne peut pas les tuer de façon conventionnelle...Par exemple, même coupé en deux, un zombie continuera d'avancer vers vous, pour vous dévorer. La seule façon de s'en débarrasser définitivement est, communément, de détruire sa cervelle.

Mort Vivant

Sources : spaces.msn.com/members/sonofscythe/, merci à lui pour ses écrits.

Lire aussi: le Vampire