Ecrire une nouvelle fantastique!

Structurez votre récit en cinq parties correspondant aux grandes étapes comme l'indique le schéma ci-dessous.

Schéma du récit fantastique

L'ordre indiqué n'est pas toujours respecté. Par exemple, la situation finale de l'histoire débute parfois le récit. Dans certains cas, le début de l'histoire est identique à la situation finale comme dans "Une nuit au Manoir Vhor" (publiée déjà à deux reprises dans des manuels scolaires) qui correspond cependant aux canons de l'écriture fantastique décrits dans cette section. 

Grille d'analyse du récit fantastique

Tous les points analysés ci-dessous caractérisent le récit fantastique traditionnel. Certains récits fantastiques ne respectent cependant pas toujours ces points tout en restant "fantastique". Ce tableau et le schéma sont juste un chemin mais rien ne vous empêche de prendre un raccourci ou de faire un détour...

Le Narrateur

Habituellement présent dans le récit (= narrateur "interne"). Personne généralement cultivée, rationnelle, mais douée d'une grande sensibilité. Souvent compagnon du héros, il joue le rôle d'un témoin privilégié.

La Situation Initiale

Anodine; ancrage réaliste. Présence parfois de signes avant-coureurs et/ou de prémonitions. Attention, comme dans tout récit, la situation initiale ne correspond pas toujours à l'incipit.

La Fin

Les récits fantastiques se terminent mal pour le héros. Parfois la situation finale laisse entrevoir une répétition "sans fin" du phénomène fantastique. Attention, la fin ne coïncide pas nécessairement avec les dernières lignes du récit.

Le Phénomène

Intrusion progressive et après un certain délai. Se passe généralement la nuit. Est inquiétant, inexpliqué et rationnellement inexpliquable.

L'Epoque

Généralement contemporaine à l'auteur.

Les Sentiments du héros (et du lecteur) face au phénomène

D'abord l'incrédulité Puis le doute, le malaise, voire la peur (chez le héros, mais aussi le lecteur)

La Transgression

Poussé par la curiosité, l'ambition ou la cupidité, négligeant les avertissemnents naturels ou surnaturels qui lui sont donnés, un homme transgresse les limites imposées par les forces supérieures à la nature humaine. Il va ainsi être entraîné dans une aventure fantastique qui se terminera par la malédiction ou la mort.

La Signification

Fondamentalement, le fantastique force l'homme à s'affronter au monde et à lui-même, à ses limites, ses pouvoirs, ses angoisses, en le mettant face à son "autre", dans tout ce qu'il a de plus inhumain (et qui ne peut aller sans un fond d'humanité).

Contrairement aux apparences, le fantastique est avant tout une exploration de l'humain...

récits fantastiques

 

 

Et maintenant, quelques conseils...

L'écriture fantastique

 

Le récit à la première personne.

Il est intéressant que les récits fantastiques soient écrits à la première personne. Le héros témoigne ainsi lui-même de ce qui lui est arrivé. Ce sont ses propres facultés qu'il met en cause. Le doute et l'incertitude n'en sont que plus forts.

L'insistance sur un état second.

Beaucoup de situations favorables au fantastique sont associées à une sorte d'état second. Fatigue, fièvre, état d'ivresse, somnolence, drogues conduisent le héros à la limite de la conscience, dans l'incertitude entre la veille et le sommeil.

Le contexte spatio-temporel.

Ces précisions sont elles-mêmes génératrices de fantastique. Les lieux sont souvent les mêmes : endroits isolés, bords de rivière ; maisons inhabitées, magasins d'antiquités. Le moment joue aussi un rôle important (crépuscule, nuit, minuit) ainsi que les conditions météorologiques (brouillard, pluie, tout ce qui brouille les données perceptibles).

Vampire

Publiez vos nouvelles!

Nouveau! Publiez vos nouvelles sur Ambiance Fantastique. Jeunes talents, écrivains chevronnés, débutants, jetez vous à l'eau et envoyez nous vos récits!

Envoyez nous aussi les résumés de vos lectures afin de nous aider à enrichir notre section littéraire!

Stèle

Les figures de style.

Reconnaître les figures de style permet de mieux analyser " l'écriture fantastique " :
-les personnifications : elles soulignent l'animation des objets ; 
-les comparaisons et les métaphores : elles révèlent ou créent des analogies entres deux mondes ainsi que les interférences inquiétantes. Elles soulignent des phénomènes de métamorphoses. Associées au lexique de l'incertitude, elles font comprendre à quel point le fantastique relève de ce que Maupassant appelle le " somnambulisme lucide ".

Un dernier conseil

Pour peupler votre récit de créatures fantastiques, consultez en les portraitsprésents sur ce site, c'est un bonne source d'inspiration.

Bonne écriture!!!!

Voir aussi : Histoire et caractéristiques du du fantastique